LA FIN DE L’ASPIRATION

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les gens de la classe moyenne et de la classe ouvrière du monde occidental ont recherché et, le plus souvent, réalisé leurs aspirations. Celles-ci comprenaient généralement un revenu stable, une maison, une famille et la perspective d’une retraite confortable. Cependant, de Sydney à San Francisco, cette aspiration s’estompe rapidement en raison de la mutation de l’économie, de la flambée des coûts fonciers et de la mise en place d’un régime de réglementation, qui ont tous pour effet qu’il est de plus en plus difficile pour la nouvelle génération d’atteindre un style de vie comparable à celui par leurs parents. Ce fossé générationnel entre aspiration et déception pourrait définir notre avenir démographique, politique et social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *